Le Québec

Vous êtes ici : Accueil | La province de Québec
Le Québec 2017-05-06T11:25:37+00:00

Un peu de géographie

Hotel Québec

Hotel Québec

Le Québec est une province du Canada.
Superficie : 1 550 000 km² soit 3 fois la France métropolitaine.
Population : 7 700 000 habitants (8 fois moins qu’en France) dont une moitié dans la région de Montréal.
Capital provinciale : Québec
Langue officielle : français
Monnaie : Dollar Canadien
Régime politique : démocratie parlementaire
Climat continental. On n’imagine pas que Montréal est à la même latitude que Bordeaux. Le climat de Bordeaux étant océanique, il a la chance d’être tempéré par l’océan.
On estime que la moitié de la superficie de la province est occupée par des lacs. On dit même qu’il y aurait un lac par habitant. La majorité de la province est boisée.
Si l’agriculture, la chasse et les exploitations minières ont présidé aux développements économiques, ce sont aujourd’hui l’industrie légère et les services qui sont les secteurs dominants.
Une grande partie de l’électricité est d’origine hydraulique.

Frontières avec :
Les Etats Unis (Maine, New Hampshire, Vermont et New York)

Provinces canadiennes voisines :
Le Nouveau Brunswick
L’Ontario
Terre Neuve


Le Canada

Superficie : 9 984 670 km²
Population : 33 000 000 hab
Capital : Ottawa
Langues officielles : anglais, français
Économie : 2% agriculture, 29% industrie, 69% services
Régime politique : démocratie parlementaire / état fédéral


Le Saint Laurent

voyage en famille au canada

voyage en famille au canada – coucher de soleil sur le Saint Laurent

Étant donné l’importance du fleuve St Laurent dans l’histoire et la géographie de la région, voici ce qu’il y a à retenir sur celui-ci.

Le fleuve a pour source les Grands Lacs. Il a plus de 100 affluents, compte des milliers d’îlots et des centaines d’îles.
C’est une ligne commerciale de première importance qui relie l’Atlantique aux Grands Lacs. Un incroyable réseau d’écluses permet aux plus gros cargos de remonter le fleuve jusqu’à Chicago.
Tantôt rapide, tantôt lent, il coule entre deux rives d’abord étroites avant de prendre des dimensions dignes d’une mer. Ses rives sont distantes de 125 km par le travers des Iles d’Anticosti.
A partir de Québec, ses eaux deviennent saumâtres. Il héberge une faune et une flore d’une grande richesse mais il souffre de la pollution. Aujourd’hui, on a pris la mesure des dégâts qui lui sont infligés et des plans visant à lui rendre toute sa splendeur sont en cours. Mais le travail est considérable et les intérêts souvent contradictoires.
C’est, entre autre, le lieu de reproduction de nombreux mammifères marins que l’on veut parfois observer de trop près.

 

 

Aller à la barre d’outils