Recherche personnalisée    

Où manger

  « Pour être franc, le Canada n'est pas le pays de la gastronomie ». C’est ce que j’ai écrit lors de la mise en ligne du site. Mais j’ai peut être été un peu dur. Je vais donc reprendre les remarques de Bruno qui, bien que d’origine française, vit au Québec et a une meilleure expérience que moi dans ce domaine : « La gastronomie... Vous dites à plusieurs reprises que la gastronomie Québécoise (ou Canadienne) n'existe pas. Hors, c'est faux. Il s'agit d'un préjugé qui nous vient d'on ne sait où. Bon, dans votre cas, je crois que vous vous êtes contenté d'aller dans des "fast food" pour des raisons budgétaires. Ainsi, c'est vrai qu'il doit être difficile pour vous d'en juger. Ainsi, précisons un détail important par rapport à la restauration Québécoise. Il existe, pour ainsi dire trois niveaux distincts de qualité. Bon, il y a, évidement les "fast food" à l'américaine où on trouve la "traditionnelle" poutine. Juste au dessus, on a les restaurants qu'on peut qualifier de moyen (c’est ce type d’établissement que nous avons fréquenté). C'est eux qui font le plus de publicité et qui sont le plus présents. Ainsi, il n'est pas rare d'en voir qui se prétendent des restaurants fins. Or, c'est totalement faux. En fait, ils prennent de grands airs pour monter leur prix. Finalement, il existe les restaurants de hautes cuisines. Ceux-ci sont beaucoup plus rares car les prix sont excessivement chers. (100$ pour un simple repas à titre d'exemple). C'est là qu'on retrouve la gastronomie Québécoise et Canadienne. Aussi, comme leur clientèle provient généralement de la haute société, ils ne font pas vraiment de la publicité auprès des touristes ou et des "classes inférieures". » fin de citation.
Donc la gastronomie existe au Québec mais elle n’est, financièrement, pas accessible à tous. Et je confirme que, même en cherchant on ne trouve pas facilement. Les adresses de restaurants nous ont souvent été donnés par nos hôtes (gîtes) et nous avons souvent fini dans des restaurants de type pizzeria.

La poutine (frites arrosées de sauce de viande et de fromage) est plus courant que le foie gras. Cela dit on ne va pas là-bas pour ça.

Par contre, il existe une multitude de restaurants aux spécialités de tous les coins de la planète (à la sauce canadienne quand même). Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Comme pour tout, je te conseille de varier les plaisirs et d'essayer les différentes possibilités qui s'offrent à vous. Il reste le homard qui se mange à des prix modérés, en tout cas avec mes repaires européens, et à toutes les sauces. Ne boudez pas ce plaisir.

Essayez les donuts aussi. J’ai une préférence pour les Dunkin's Donuts.


Particularités du service et du vin

  Dans les restaurants (hors fast food), les tarifs n'intègrent pas le service ni les taxes. Le service doit être rajouté à l'addition finale. La coutume est de laisser 10% à 15% en plus en fonction de votre satisfaction. Ne l'oublie pas ! Une nouvelle remarque de Bruno : "Quand on veut montrer notre mécontentement, on ne laisse pas de pourboire ou (pour montrer que ce n'est pas un simple oubli) un sou."

Tous les restaurants n'ont pas le droit de vendre de l'alcool. Au Québec, la vente d'alcool est très réglementée. Dans ce cas, la mention "apportez votre vin" est affichée sur la vitrine ou sur la porte.


Liste des activités
Office du tourisme
Office du tourisme Ottawa
Les Transports
Transport - aéroport international
Aéroport international Pearson de Toronto
Transport - gare routière
Gare routière du Palais de la Ville de Québec

Quelques liens promotionnels